Quel bâtiment ?

C'est au propriétaire du logement, à la copropriété de se charger aussi bien des démarches administratives que du paiement du ravalement de la façade.

Ravalement de façade maison, ravalement immeuble : toutes les étapes de la constitution de votre dossier, les procédures à suivre, les professionnels à contacter.
La préparation du ravalement de façade

En tant que propriétaire, vous devez tenir en bon état de fonctionnement la façade et les accessoires apparents de votre bâtiment.

Le ravalement est périodique et obéit à la réglementation en vigueur. Il est strictement encadré par des obligations légales et administratives.

Dans certains cas, vous devez poser un échafaudage sur la voirie, une autorisation de voirie est alors obligatoire.

Quel matériau de façade ?

Réussir son ravalement de façade, c'est aussi connaître le matériau de votre façade.

Si vous confiez le ravalement à une entreprise, connaître ces matériaux vous permet de mieux évaluer les travaux à faire et ainsi d'engager un dialogue cohérent avec le professionnel.

Différents matériaux sont utilisés en façade. On peut les regrouper en diverses catégories :

  • Les matériaux de base avec la :
    • façade brique ;
    • façade béton ;
    • façade pierre ;
    • façade bois.
  • Les maçonneries revêtues d'enduit façade qui peut recouvrir certains matériaux de base.
  • Les finitions décoratives et protectrices avec :
    • la peinture façade.
    • le crépi façade.

Ces finitions peuvent recouvrir des enduits de façade.

Facade : les pathologies

Un ravalement parfaitement réalisé commence avant tout par une évaluation de la façade.

Cette évaluation passe par un diagnostic précis de chaque pathologie de la façade pour proposer les traitements adaptés.

Dans les pathologies sans dégradation du support, nous trouvons :

  • pollution urbaine et biologique des façades,
  • décollement des peintures de façade,
  • couleur de façade : changement de couleur des façades lié à la pollution.

Dans les pathologies avec dégradation du support, nous trouvons :

  • les fissures et décollement d'enduit,
  • la dégradation des joints des façades,
  • l'efflorescence.

À chaque pathologie correspond un nombre de conséquences et de causes possibles en fonction de ces pathologies. Nous les résumons dans un tableau de synthèse.

Le nettoyage de façade

Le nettoyage de la façade est destiné à entretenir votre bâtiment. Il débarrasse la façade des salissures issues de la pollution atmosphérique et biologique.

En fonction de l'état de la façade mais aussi du type des matériaux, de la taille et des moyens, vous avez plusieurs types de nettoyage :

  • nettoyage par projection de matière :
    • gommage de façade ;
    • hydrogommage de façade ;
    • sablage de façade.
  • nettoyage à sec :
    • ponçage de façade ;
    • peeling de façade.
  • nettoyage par voie humide :
    • nébulisation ;
    • nettoyage haute pression de la façade ;
    • nettoyage chimique de la façade.

Certains types de nettoyage sont réalisables assez facilement mais d'autres demandent un savoir-faire et des compétences professionnelles.

Rénovation et traitement de la façade

Avant toute rénovation de façade, il faut établir un diagnostic précis. Ce diagnostic a pour but d'établir précisément les pathologies présentes sur les façades.

À chaque pathologie, il faut un traitement adapté. Nous résumons dans un tableau les traitements possibles en fonction du type de matériaux de façade/type de pathologie.

Certaines pathologies sont assez courantes et peuvent être détectées tout autant que réparées avant qu'elles n'entraînent de plus amples dégâts.

Vous pouvez réparer vos joints et vos fissures de façade :

  • joint de façade : fiche pratique des traitements des joints rigides.
  • fissure de façade : fiche pratique des traitements des fissures.
  • joint de dilatation de façade : fiche pratique des traitements des joints souples.

Décoration de la façade en finition du ravalement

Vous avez le choix de la finition de votre façade. Elle peut jouer à la fois un rôle de protection et/ou de décoration. Ces finitions sont cataloguées en différentes classes :

  • Classe D1 : hydrofuges et lasures.
  • Classe D2 : peintures à film mince.
  • Classe D3 : revêtements semi-épais (RSE), revêtement plastique épais (RPE), revêtement minéral mince (RMM).

Les finitions sont régies par des normes, dont le classement des revêtements EVWA.

Parmi les types de façade, il existe une particularité avec les façades en plâtre qui doivent être traitées différemment en raison du liant dont elles sont constituées (le plâtre).

La protection de la façade

Pour que votre ravalement soit optimum, il faut une protection de façade efficace.

Il n'est pas rare de voir des façades qui sont recouvertes partiellement de graffiti, vous pouvez tout à fait appliquer un traitement anti graffiti.

Lorsque votre façade est dégradée, il est peut-être tant de faire une isolation extérieure. Ce type d'isolation, bien que plus onéreux qu'une isolation par l'intérieur, présente de nombreux avantages (prend moins de place et traite efficacement les ponts thermiques).

Le ravalement de la façade comprend aussi la remise en état de vos menuiseries, vous pouvez en profiter par passer du simple au double vitrage et pourquoi pas des fenêtres thermo-acoustiques.

Assurance

La loi, complexe, est claire sur le sujet : il faut être assuré pour un ravalement ! Oui, mais qui doit l'être et pour quelles garanties ?

C'est la loi dite « Spinetta » du 4 janvier 1978 qui chapeaute l'ensemble des règles couvrant les travaux de façade.

Aides et crédit d'impôt

Le ravalement de façade est soumis au taux réduit de TVA à 5,5 %. Cette TVA réduite s'applique puisque le ravalement est une amélioration de votre logement.

D'autre part, le financement de votre ravalement peut, en partie, être compensé par des aides et des subventions.

Le crédit d'impôt peut aussi, dans certains cas, être mis en place.